menu

Jardins synthétiques

Festival Jardins synthétiques, desseins de modes : protection et projection de soi.
Musée Saint-Raymond, Toulouse. Du 6 au 23 octobre, commissariat Anthoni Dominguez.
Exposition collective : Isabelle Barruol, Karine Bonneval, Emma Cottreel, Clara Denidet, Monique Deyres, Amandine Facquer et Javabe, Charles Fréger, Marie-Claire Laffaire et Claire Mahieu, Danaé Monseigny, Miadana Randriamorasata, Lou Roy

Élément clés de notre construction sociale, nos étoffes et accessoires participent à une identification de groupe ou marquent nos velléités d’indépendance. Conscients de ces enjeux, les représentations historiques présentes dans la collection du musée Saint-Raymond, confirment l’existence de codes très anciens. Plus tard, Balzac nous rappelait dans son ouvrage Traité de la vie élégante : « la toilette est l’expression de la société ». Elle traduit l’évolution de nos modes de pensées et de représentations, pour certains encore vrais aujourd’hui. Mais notre seconde peau est aussi et avant cela, un derme protecteur aux aléas de nos existences, un instrument de fabrication de l’intimité au delà du lien que nous entretenons avec une nature aussi généreuse que fatale, qu’en reste t’il ?

Pierric Blum

site de jardins synthétiques

/