menu

Journée d’étude « Art et céramique »

janvier 28, 2019

EESAB – Site de Quimper

PROGRAMME

9h Café d’accueil
Ouverture par Judith Quentel, directrice de l’EESAB-Quimper

9h30 Introduction, par Hervé Le Nost, professeur de volume à l’EESAB-site de Quimper
L’histoire de la céramique s’est constituée d’expressions et de techniques multiples à des époques et dans des pays divers. Ces savoirs parfois locaux, spécifiques, ont fait émerger des influences, l’intérêt pour des connaissances ensuite partagées. L’artisanat, la diffusion industrielle, l’usage qu‘en font les artistes indiquent des possibles, présentent un constat des champs couverts par cette pratique. La plateforme Céramique & Cie propose d’inviter trois artistes, une commissaire et auteur à présenter leurs pratiques, leurs analyses de contextes historiques et/ou contemporains mettant en évidence une sélection d’approches concernant l’art et la céramique.

10h « écouter la terre », par Karine Bonneval, artiste
C’est à La Rochelle que Karine Bonneval a cultivé son désir de comprendre, d’apprendre, de voir. Le cabinet de curiosité Lafaille du muséum d’histoire naturelle a nourri son imaginaire dès l’enfance.
Après des études à l’école des Beaux-Art d’Angoulème et à l’ESAD de Strasbourg, elle représentée depuis 2001 par la galerie Martine et Thibault de la Châtre à Paris.

Fascinée par les procédés vernaculaires qui de tout temps ont permis aux humains d’exprimer leur relation au monde qui les entoure, elle développe un vocabulaire né du « fait main » pour produire des pièces autour de nos comportements sociaux contemporains. Elle met en évidence un tribalisme propre à l’occident qui se révèle dans les rapports de force, de séduction, de contrôle de soi, de prise de pouvoir sur l’autre. En réalisant des objets auxquels elle donne une fonction rituelle elle montre les manifestations inconscientes de nos modes de vie.

www.karinebonneval.com

11h15 «Jean Carriès (1855-1894), un jalon majeur dans l’histoire de la céramique», par Stéphanie Le Follic Hadida
Jean Carriès est dès la fin du XIXe siècle connu comme sculpteur et comme céramiste. En matière de sculpture, Carriès regarde du côté des meilleurs : Gauguin, Rodin. En matière de peinture, il appartient à la génération de ceux qui admirent les maîtres flamands et hispaniques. A partir d’août 1888, Carriès se fait potier et s’installe en Puisaye, pays gréseux à cheval sur les départements de l’Yonne et de la Nièvre, en Bourgogne. Néophyte total en arrivant à Saint-Amand-en-Puisaye, il révolutionne en moins de six ans l’esthétique et bien des techniques du grès émaillé, à la lumière des Japonais et des avancées de Sèvres et au prix d’une intuition et d’une détermination invraisemblables.

Commissaire d’expositions et auteur Free lance spécialisée dans la céramique (fin XIXe-XXIe siècles) depuis 2008, co-responsable du Salon C14-PARIS, Stéphanie Le Follic Hadida est aussi vice-Pdte de l’Académie internationale de la Céramique (AIC) et représentante de l’ONG AIC auprès de l’UNESCO.

12h45 Pause

14h « Enseigner la céramique : savoir-faire, faire savoir, faire part », par Florent Dubois
Né en 1990 à Besançon, basé à Cherbourg-en-Cotentin, où il vit, enseigne, et travaille, Florent Dubois, diplômé de l’ENSBA de Lyon, privilégie dans son travail des formes festives et débridées, et une grande générosité formelle qui se déploie sous forme de dessins, d’imprimés, d’objets, de vidéos, de céramiques, dans des displays le plus souvent exubérants. Entre imagerie touristique, et festive, ses expositions créent des univers clos entre le jardin et la boîte de nuit.

Florent Dubois présentera dans un premier temps les «coulissses de sa pratique» et la façon dont elle s’adosse àson enseignement avant de se concentrer sur des artistes qui ont enseigné la céramique, notamment dans l’école du Bauhaus (Peter Voulkos, Jacqueline Lerat, Anne Dangar, Ken Price, Valentine Schlegel…) sans distinction faite entre cursus supérieur, enfants et publics amateurs.

/