menu

Sucre

La canne à sucre est le végétal le plus cultivé dans le monde

« D’où vient ce que nous mangeons ?

L’homme regarde la nature comme une curiosité. Il la traque, joue avec elle, s’en sert comme d’un garde-manger.

Depuis des millions d’années, l’homme décrypte son milieu, ce qu’il peut lui apporter. Souvent, il en a peur et veut le dominer. Retour de bâton assuré.

Le sucre est notre plaisir et l’une des pires plaies de l’humanité. L’être humain aime le sucre. Il le cherche frénétiquement depuis la préhistoire. Alexandre, conquérant de la Grèce, rapporte la canne à sucre de l’Inde, qu’il acclimate en Méditerranée avant que les colons ne la cultivent aux Antilles. Ils instaurent avec la complicité des chefs africains le pire des esclavages. Napoléon ruine le commerce triangulaire qui a tant enrichi Nantes et Bordeaux en poussant Delessert à développer la betterave à sucre. Mais la plaie de l’esclavage met encore un demi-siècle avant de se refermer.

Aujourd’hui, nous mangeons trop de sucre et le diabète est l’une des maladies les plus redoutables de l’humanité. Il faut se méfier du sucre. »

 

Gilles Fumey, géographe de l’alimentation, 2013, à propos de Makarka et des tenues d’explorateurs,

catalogue du 15ème  parcours d’art contemporain de Fontenay le Compte

– Châsse chasse sucrée

– Cueillette

– Makarka

– Makarka triennale de Vendôme

/