Partager

Manger la terre

Botanique
Manger la terre

Performance culinaire : Manger la terre…et devenir -plante ? Une performance culinaire
GlogauAir open studios, Berlin, 2017

Le fait de manger la terre reste une pratique répandue dans certaines cultures africaines et
en Inde, dans certaines régions rurales des Etats-Unis ou du Mexique. Cette pratique, déjà
décrite par Hippocrate au IVe siècle avant J-C, est liée à la conviction selon laquelle la terre,
et en particulier l’argile, absorbe les toxines et protège contre les agents infectieux, soigne
les problèmes gastriques et prévient ou combat les nausées et les vomissements. L’ingestion
de terre est alors fréquente chez les jeunes enfants et les femmes, et des chercheurs actuellement tendent à penser que ces bienfaits sont réels. Evidemment, sauf dans le cas de dérèglements mentaux, la terre n’est pas mangée telle quelle, par poignées ramassées à même le sol, mais bouillie après avoir été prélevée en profondeur.
Mais la géophagie est aussi la plus répandue des PICA (consommation compulsive de produits non comestibles). Cette pratique pathologique d’ingestion de terre crue (jusqu’à un kg par jour) peut alors induire des anémies par manque de fer, des intoxications aux métaux lourds et aux pesticides, des infections par des parasites, des constipations graves, une paralysie musculaire …

J’ai réalisé à Berlin une préparation "terre" à base de biscuits au cacao et plantée de germes de radis,alfafa et moutarde, venant agrémenter le côté sucré et croquant de la « terre » par une touche plus humide et piquante.
Les réactions ont été très diverses, car le film était diffusé en même temps,suggérant une transformation induite par la consommation de terre. Les réceptacles de la préparation en céramique noire piquées d’empreintes de graines étaient installés au milieu des sculptures sonores.
Ecouter la terre surgissait aussi de vrai substrat, d’où une légère inquiétude pour certains participants. Les sons sortant des tiges noires, issus des,mouvements d’invertébrés, produisaient un son très paisible pour savourer d’une manière presque zen une expérience à la fois gustative, visuelle et sonore.

GlogauAir Open studio
cahors-juin-jardins
Maison du conte
Lycée des métiers Vauban

  • Manger la terre
  • Manger la terre
  • Manger la terre
  • Manger la terre
  • Manger la terre
  • Manger la terre
  • Manger la terre
© Karine Bonneval