Actualité
Respirer avec les arbres
Portées par le vent, larmes de pollen
Se planter et écouter la terre
Partager

Résidence Fondation Grantham

Du 3 au 31 juillet 2023 Fondation Grantham pour l'art et l'environnement, Saint-Edmond-de-Grantham, Québec
Résidence Fondation Grantham

Portraits de sols
Projet lauréat du prix de la création 2023 de la Fondation Grantham pour l’art et l’environnement

J’interroge la terre sous mes pieds
Je suis d’instinct l’augure du nuage
Je souffle dans mes doigts obscurs
Je nais de tout ce que je nomme           Gatien Lapointe, le temps premier, 1962

La résidence à la Fondation Grantham
Elle s’articule en plusieurs points.
Suite à un appel via la Fondation Grantham et à leurs contacts sur le territoire, j’ai eu des rendez-vous tous les jours avec des habitant-e-s du territoire. J'ai rencontré chaque volontaire sur son lieu de vie, de travail, de loisir… chaque personne ayant sa pratique, en amateur ou en professionnel, autour de la terre.

La première proposition a été d’écouter ensemble le mouvement des invertébrés dans la couche superficielle du sol, avec un micro contact issu d’un laboratoire de bioacoustique (NeuroPsi, Université Paris-Saclay). Un sol en bonne santé fait du bruit.

De ces écoutes j'ai récolté une minute de sons. Frottements, crépitements, cliquetis composent un concert discret mais bien audible. Une ode à la vie de la micro faune du sol.

Chaque personne visitée m'a donné également un échantillon de terre.
Cet échantillon, mis en solution est diffusé sur filtre selon un procédé proche de la photographie argentique, utilise le soleil et la lumière comme révélateur.
Le portrait est réalisé en 2 exemplaires, pour que toute personne ayant donné un peu du sol qu’elle habite reçoive en échange un portrait de celui-ci.

Ce procédé, issu de la recherche agronomique et mis au point par le botaniste russe Mikhail Tsvet en 1903, permet de découvrir chaque sol selon le principe de la chromatographie, en un portrait singulier rayonnant, plus ou moins coloré selon les matières organiques et les minéraux qui s’y trouvent.

Le troisième temps de la rencontre, pour ceux et celles qui le veulent bien, est un enregistrement d’un souvenir de terre. Une histoire courte qui ancre leur pratique sur le territoire où nous nous trouvons.
Pour incarner ces mots, j'ai pris en photo les mains de chaque personne.

Ma proposition espère montrer la diversité de ce qui se passe sous nos pieds à travers différents changements d’échelle. En prenant le temps d’explorer, d’écouter et de laisser sédimenter, il s’agit de faire un voyage extraordinaire…en restant chez soi.
Considérer le sol comme un individu, dans une exploration presque immobile. Connaître, c’est aussi prendre soin.

site web

DOCUMENT(S)
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
  • Résidence Fondation Grantham
Vivianne Vincent, Karine Bonneval