Partager

Grounding

1 septembre 2021
Grounding

Du 8 septembre au 10 octobre 2021
Grounding est un projet artistique et éducatif visant à cultiver les interactions interdisciplinaires dans la communauté Art & Science par le biais de pratiques artistiques, de recherches en laboratoire et de discussions publiques. Le programme public comprend une exposition et des événements éducatifs.
J'y présente une nouvelle série de trois céramiques sonores Ecouter la terre, réalisées à distance par les étudiants en céramique deHerzen University in St. Petersburg

site web

20ème Naori France Eco-Art, 18250 Montigny, du 7 au 28 aot 2021

7 août 2021
20ème Naori France Eco-Art, 18250 Montigny, du 7 au 28 aot 2021

Avec Philippe Joseph Baschet, Karine Bonneval, Christine Cadorel, Manuel Cordel, Dominique Coenen, Valentine Cotte, Nicole Crestou, Bruno & Hélène Delabarre, Bernard david, Boris Grisot, Pierre Guilloteau, Viola Hering, Myungnam Kim, Jacques Lamarre, Thierry Leproust, Louis Mangin, Francine Michel, Barbara Niklaus, Arlette Legros, Xavier Pradel, Michal Puszczynski, Gilles &Sylvie Rigal, Bernard Thimonnier, Sylvain Thirouin, Jean-Pol Urbain, Sophie Vaidie, Seungho Yang.

Cinémathèque temporaire du Collectif Jeune Cinéma # 11

9 juillet 2021
Cinémathèque temporaire du Collectif Jeune Cinéma # 11

Mains d’Oeuvres, 1 Rue Charles Garnier, 93400 Saint-Ouen 19h.

Programme #11 (77')
- Dendromité ? Karine Bonneval,  2017 ,France, numérique, 10'20
 En présence de la cinéaste
- 100 Boyfriends Mixtape (The Demo),Brontez Purnell, 2017, États-Unis, numérique, 8'05
- Exclusion Zone, Alexander Isaenko, 2015, Ukraine, numérique, 8'40
-  L'Oeil du Cyclope, Jen Debauche, 2015, Belgique, numérique, 50'15

En 2021, le Collectif Jeune Cinéma célèbre son demi-siècle d’existence. Pour le fêter, nous nous sommes invité.e.s en résidence à Mains d’Oeuvres (Saint-Ouen) afin de mettre en place la Cinémathèque Temporaire du Collectif Jeune Cinéma. Plus d’un tiers de notre catalogue y sera projeté, à raison d’une séance par semaine chaque vendredi, et d’un samedi entier par mois. Il y aura presque 80 séances en tout, avec des films de 2020 à 1943.
Les films seront montrés selon leur date de production, dans l'ordre chronologique inverse et sur leur support d'origine. Des membres du CJC, toutes et tous cinéastes, vous accueilleront au sein de cet espace que l’on souhaite le plus ouvert à tou.te.s : c’est pourquoi le prix d’entrée y est libre.

Annecy-paysages

18 juin 2021
Annecy-paysages

Du 3 juillet au 26 septembre 2021 pour la quatrième édition du festival.
Pour cette nouvelle édition, le parcours réunit une quarantaine d'oeuvres à découvrir 7 jours sur 7, de jour comme de nuit????
Durant 3 mois, artistes, designers, architectes et paysagistes sont invités à livrer leur vision de la ville, en imaginant une œuvre créée spécialement in-situ. Une invitation à la promenade et… à prendre son temps.

Se planter, sculpture sonore, en collaobration avec l'Arteppes, Mikado
site web

#Terre dièse, la Briqueterie, Langueux

5 juin 2021
#Terre dièse, la Briqueterie, Langueux

Du 5 juin au 3 octobre venez découvrir l'expo Terre Dièse à la Briqueterie.
Vous pourrez y admirer des installations sonores , cinétiques et céramique à travers le travail de Marion Auburtin, Octave Courtin Karine Bonneval, Yves Chaudouët, Axe-ensemble Myriam Martinez et IOMAI.

site web

Le temps du végétal

21 mai 2021
Le temps du végétal

En 2020, le jardin botanique Jean-Marie Pelt met à l’honneur son jardin de l’évolution.
Dans ce cadre, une exposition d’art contemporain est proposée, donnant à voir un autre regard sur le monde végétal, original, poétique et sensible.
Cette exposition a pour point de départ l'herbier comme patrimoine culturel, considéré dans sa dimension aussi bien scientifique que poétique, mais aussi les collections patrimoniales du jardin botanique, telles que des boîtes d’enseignement de la botanique datant du début du XXe siècle et nouvellement restaurées.
Ces objets, uniques et superbes, à la fois pédagogiques et esthétiques, seront présentés pour la première fois au public.
Quel est le lien qui nous unit à la plante ? Que dit-elle de nous ? Quelles traces laissent-elles dans notre imaginaire ?
Cette exposition se déploie comme un système racinaire. Les œuvres feront surgir les diverses symboles, éléments, personnalités et territoires qui s’y rattachent.
Les artistes, de renommée nationale, venant de Paris, de Lorraine ou d’ailleurs, nous offrent une vision personnelle et nouvelle de la plante, et réinterprètent l’histoire de la botanique ou la notion d’évolution des plantes, sous forme de sculptures, dessins, photographies ou installations. Ils réinterrogent le végétal, le métamorphosent et donnent naissance à de nouvelles manières de le considérer comme sujet poétique. Les œuvres nous rappellent
aussi la fragilité de la nature, la nécessité de la connaître et de l’aimer, tout simplement.

Commissaire d’exposition : Pauline Lisowski
Artistes : Karine Bonneval, Isabelle Bonté-Hessed2, Marie Denis, Snezana Gerbault,
Laurence Gossart, Frédérique Hervet, Animalia Plantae (Julien Matoska).

site web

Une saison dans les marais #2

27 mars 2021
Une saison dans les marais #2

La maisondelaculture est heureuse de retrouver les Marais de Bourges ! Pour cette deuxième édition, l’invitation a été faite à trois femmes, artistes plasticiennes, qui questionnent – chacune à sa manière – notre rapport au végétal.

Laurence Bernard imagine une légende selon laquelle au printemps, toutes les décennies, deux pierres de l’Yèvre et une de la Voiselle se rejoignent sur la parcelle située face à la Courcillière pour se transformer. Installé dans l’axe de la cathédrale, un édifice de corps brodés sera progressivement envahi par les plantes grimpantes, laissant place à une silhouette mouvante tributaire de la flore et des éléments. Avec cette installation intitulée Une échappée, Laurence Bernard interroge la capacité de la nature à s’emparer de l’humain et à se le réapproprier au fil des mois.

Karine Bonneval crée Vertimus*, une installation de pièces performatives pour arbres et humains qui propose aux visiteurs de regarder le paysage en étant ancré au sol, à la manière d’une plante. Elle collabore avec l’INRAE PIAF de Clermont-Ferrand et le Studio Décalé qui développent une réflexion autour des comportements d’adaptation des végétaux. Les sculptures de postures, créées en collaboration avec l’atelier de la maisondelaculture de Bourges sont des sortes d’agrès praticables, nous invitant à recomposer nos mouvements en fonction de sollicitations extérieures. Tenter l’espace d’un moment de devenir-plante.
* Ce projet est soutenu par la Fondation Carasso.

Francine Michel travaille la terre en colombins qu’elle superpose les uns sur les autres comme une écriture automatique pour créer une forme qui sera colorée et cuite à haute température et deviendra ainsi une entité propre. Son installation dans les marais a pour sujet l’interaction des habitations dans la nature et les interrogations sur une cohabitation équilibrée. Elle questionne les relations entre nature et bâti. L’arbre a-t-il sa place dans les villes et quel espace lui est-il réservé ? Les arbres dans les parcs ? Où est la place de chacun ?

VISITES COMMENTEES
gratuites sur réservation auprès de Mariana 02 48 67 74 62 m.legoff@mcbourges.com

site de la MCBourges

Sous les pavés, il n'y a pas la plage

21 novembre 2020
Sous les pavés, il n'y a pas la plage

Samedi 21 novembre 2020
de 10:00 UTC+01 à 14:00 UTC+01
Programme de maîtrise en art et science
événement en ligne
https://art-and-science-center.timepad.ru/event/1483319/
réservation
art-and-science-center.timepad.ru/event/1483319
Le 21 novembre à 12h (UTC+3), la conférence d'ouverture "Sous le trottoir, pas sur la plage" réunira des artistes, des philosophes et des pédologues de différents pays pour construire une carte alternative de l'espace hétérogène du sol.

site web

24th Festival international du film documentaire de Ji.hlava, République Tchèque

28 octobre 2020
24th Festival international du film documentaire de Ji.hlava, République Tchèque

Depuis sa première édition, il y a 24 ans, le Festival international du film documentaire de Ji.hlava, qui se déroule du 27 octobre au 8 novembre, a toujours suivi sa propre voie, en grande partie grâce au réalisateur Marek Hovorka et à son équipe, qui n'ont jamais voulu faire de ce festival un simple lieu de projection de documentaires.

L'événement phare du documentaire en République tchèque poursuit cette mission, même s'il a été contraint par les restrictions de sécurité du gouvernement COVID-19 de se mettre entièrement en ligne.  Le film expérimental est un autre point fort de Ji.hlava comme on le voit dans la section Fascinations. Cette édition est construite autour du thème des jardins avec une quinzaine de films allant du court essai "Poème 8" de 1932 de l'artiste Emlen Etting, connu pour illustrer les livres de Kafka, à la pièce de réflexion française "Dendromite", une œuvre de Karine Bonneval de 2017 qui utilise l'imagerie thermographique pour explorer "les questions philosophiques et éthiques sur les possibilités de la relation intime de l'homme avec la nature".

site web

Conférence à ARoS - résidence Earthbound- Aarhus, Danemark : Se planter

12 octobre 2020
Conférence à ARoS - résidence Earthbound- Aarhus, Danemark : Se planter

Dans le cadre des deux Résidences Earthbound en octobre à l'ARoS et au Kulturprinsen, Viborg, l'ARoS et Secret Hotel présentent un entretien avec nos résidents Karine Bonneval (F), Susanne Marieke Vogel, et Kuai Shen (D/EC) au Musée d'art d'Aros dans l'atelier du niveau 3.

18.30-19.15 : KARINE BONNEVAL ET SUSANNE MARIEKE VOGEL
Karine Bonneval est une artiste visuelle française, basée dans le centre de la France. Son travail se concentre sur "l'altérité végétale" et les interactions complexes et spécifiques qui lient les hommes et les plantes.
Dans ses sculptures et installations, nous sommes plongés dans un monde de formes organiques à forte puissance fictionnelle, où de nouvelles combinaisons de vocabulaires et de techniques vont de pair avec le mariage de l'art et de la science. Karine nous invitera à un voyage à travers l'histoire des sciences et son propre parcours personnel.
Dans le cadre de sa résidence, Karine travaillera avec Susanne M. Vogel (des Pays-Bas), chercheuse locale et docteur, qui explore comment comprendre le comportement des éléphants autour des champs agricoles en examinant leur décision de se déplacer et la façon dont ils mangent les cultures.
L'observation des plantes et de la façon dont différentes espèces interagissent avec elles est ce qui relie le travail de Karine et Susanne - en zoomant sur les mouvements des plantes, et en zoomant sur la façon dont les humains et les éléphants essaient de coexister entre les cultures et la végétation sauvage.
19.30-20:00 KUAI SHEN
Kuai Shen est en résidence en octobre à Viborg, et sera également bientôt présent à cet événement.
Il est un artiste des médias et un amoureux des fourmis d'Équateur, travaillant à la fois en Amérique du Sud et en Allemagne. Ses installations techno-écologiques réfléchissent sur la relation inter-espèces entre les fourmis et les humains. Il les utilise comme métaphore d'une écologie post-humaine, dans laquelle des mutualismes entre artefacts et organismes ont lieu. (Un mutualisme est une collaboration qui est bonne pour les deux parties).
À PROPOS DES RÉSIDENCES ET DU SYMPOSIUM
Cette conférence d'artiste fait partie des Résidences TERRE, organisées par Secret Hotel.
"EARTHBOUND 2021 - Tisser avec l'au-delà de l'humain" est un symposium qui aura lieu en septembre de l'année prochaine. Avec EARTHBOUND, nous créons des rencontres croisées entre artistes, chercheurs et autres citoyens, ainsi qu'avec des créatures plus qu'humaines. Ensemble, nous étudions les effets de l'urgence climatique sur nos visions du monde, sur la manière dont nous, les êtres humains, agissons et sur la manière dont elle affecte les sphères artistiques, les domaines de la recherche scientifique et d'autres sphères sociales. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)